Il existe 2 types de forêts principales en France : les forêts privées et les forêts publiques.

Les forêts privées :

Les forêts privées représentent environ 12,6 millions d’hectares, soit 3/4 des forêts métropolitaines.
Aujourd’hui, plus de 3,5 millions de personnes sont propriétaires d’une forêt privée.
La gestion de leur parcelle se fait à l’aide d’experts forestiers, d’une société de services de forêts, d’une coopérative forestière ou alors, les propriétaires peuvent la gérer eux-mêmes.
Ainsi, en achetant une forêt, les propriétaires possèdent également ce qu’il s’y trouve : fruits, champignons, etc…

Les forêts publiques :

Les forêts publiques représentent donc le dernier quart des forêts métropolitaines. Celles-ci se composent de 2 sous-parties :

  • Les forêts domaniales

Les forêts domaniales appartiennent à l’Etat et leur gestion est assurée par l’ONF (Office National des Forêts).
Près de 50% proviennent des anciennes forêts royales.
Depuis le Grenelle de l’environnement, l’objectif général est de « produire plus de bois, tout en préservant mieux la biodiversité ».
Les forêts domaniales ont une superficie de 1,5 million d’hectares.

  • Les forêts communales

Les forêts communales, comme leur nom l’indique, appartiennent aux communes.
Il suffit qu’une commune achète une forêt pour que celle-ci devienne communale. Ensuite, la mairie peut faire une demande pour que l’ONF en assure la gestion.
Les forêts communales ont une superficie de 2,7 millions d’hectares.

Comment est définie une forêt ?

source : ign.fr

De plus le bois est une énergie verte. En effet, en gérant durablement les forêts, le bois peut être considéré comme une énergie renouvelable. Ainsi, le bois représente 47% des énergies renouvelables utilisées en France. Il se présente sous 3 formes :
– les bûches
– les granulés de bois
– les plaquettes forestières

source : onf.fr

Comment ont évolué les forêts en France ?

La place de la forêt en France a beaucoup évolué. En effet, en l’an 400, elle recouvrait presque entièrement le territoire. Cependant, due à l’expansion des terres agricoles, la forêt ne s’étendait plus que sur 8 à 9 millions d’hectares au milieu du 19ème siècle.
De plus, la façade maritime a exploité sa forêt lors des chantiers navals dès les années 1000. Enfin, l’exploitation minière, la métallurgie et l’industrie papetière ont consommé beaucoup de bois pour se développer.
Malgré sa forte exploitation, la surface forestière augmente à nouveau doucement. En 2019 les forêts couvrent un tiers de la surface du pays. Cela s’explique notamment par la mécanisation qui a entraîné une rétractation de l’agriculture.

Quelles sont les prévisions pour la place des forêts dans notre pays ?

Malheureusement, les forêts sont de plus en plus menacées par le changement climatique. Les arbres garderaient en mémoire des dysfonctionnements dus à la sécheresse. L’ONF et des chercheurs envisagent plusieurs pistes pour adapter les forêts, notamment en associant des espèces différentes sur une même parcelle.
Si vous voulez en savoir plus, des scientifiques et des experts forestiers (ONERC) ont rédigé un rapport romancé pour imaginer la forêt de demain lors d’une balade en forêt en 2050 : L’arbre et la forêt à l’épreuve d’un climat qui change.

L'arbre et la forêt à l'épreuve d'un climat qui change
Disponible à la Fnac

Comment gérer durablement une forêt ?

Le but est de trouver un mode de gestion forestière qui favorise l’équilibre entre les dimensions environnementales, sociétales et économiques. Pour cela, il faut :
respecter et maintenir la biodiversité en choisissant les périodes d’intervention pour ne pas nuire aux espèces durant leur période de reproduction et en prenant des mesures qui permettent l’équilibre faune-flore
conserver un bon état sanitaire des sols en bannissant les OGM en forêt et assurer un renouvellement régulier de la forêt par la régénération naturelle ou par la plantation
respecter l’environnement, le paysage, les sites remarquables, les éléments du patrimoine historique en surveillant la santé et la vitalité des forêts

Le saviez-vous ?

Le plus grand massif domanial de France est la forêt d’Orléans avec une surface d’environ 35000 ha.

Le régime forestier s’applique pour toutes les forêts.

En métropole, on trouve 138 espèces d’arbres (le top 3 étant le chêne, le hêtre et le sapin).

L’écorce du chêne liège est utilisée pour produire des bouchons de bouteille.

L’épicéa sert à fabriquer des violons.

Vous pouvez agir pour la forêt en faisant un don ici.

Certaines forêts appartiennent à l’Etat au titre du Ministère de la Défense. Ces forêts ne sont donc pas nécessairement gérées par l’ONF.

Un stère est une unité de volume servant à quantifier le bois. Cette unité équivaut à 1m3 quand les bûches sont coupées en 1m mais évolue en fonction de la taille des bûches.

Laisser un commentaire